Comment résister aux sucreries ?

Au moins un adulte sur deux se débat avec un excès de kilos sur la balance. Un enfant sur cinq a également des problèmes de poids. Ces problèmes sont souvent encouragés par une préférence pour les sucreries. Mais les sucreries ne laissent pas seulement leur empreinte sur le poids du corps. Les dents deviennent également plus sensibles à la carie dentaire.

Le niveau du sucre nécessaire pour le quotidien

Chaque Allemand mange en moyenne près de 100 grammes de sucre par jour. La société allemande de nutrition recommande la nécessité de maitriser la consommation du sucre par jour.  Il ne faut consommer que 10 % du total des calories quotidiennes ou 50 grammes de sucre au maximum, avec un apport énergétique total de 2 000 kilocalories. Avec un adulte, cet apport correspond approximativement à une barre de chocolat, un yaourt aux fruits sucré et une portion de confiture sur le petit déjeuner. Il vaut pour les enfants un yaourt sucré et une petite tablette de chocolat. Il est largement suffisant pour la ration quotidienne.

Contrôler le taux de sucre dans le sang

Les fruits, légumes et céréales frais et secs fournissent un taux modéré de sucre dans le sang. Ils fournissent des glucides ou du sucre, sous forme conditionnée et apportent également beaucoup de fibres. Le sucre contenant dans ces éléments n’est donc absorbé que progressivement dans le sang. Le taux de sucre dans le sang n’augmente pas. La production d’insuline ne dépasse pas le niveau nécessaire.

D’autres composants alimentaires, comme les graisses, permettent également d’éviter l’absorption rapide du sucre dans le sang. Il est donc souvent préférable de déguster des sucreries comme dessert, d’un repas sain. Les aliments consommés permettent de retarder l’absorption du sucre dans le sang. Ils diminuent l’envie de consommer davantage de sucre. La consommation de chocolat augmente la concentration de sérotonine, l’hormone du bonheur du corps, dans le cerveau. Le neurotransmetteur assure un sentiment de bien-être entre les repas. La sérotonine n’apporte que du bien aux cellules. Lorsque la sérotonine est en quantité insuffisante dans le cerveau, son absence affecte le psychisme et entraîne la mauvaise humeur. Le désir d’aliments remontant l’hormone, augmente automatiquement. Pour le chocolat, il est une réaction courante. Les bananes et les noix sont aussi de bonnes sources de sérotonine.

Conseils pour le grignotage pour maitriser les sucreries

La dose fait le poison. Le chocolat ne fournit pas de graisse, mais la graisse contient beaucoup plus de calories que le sucre. Une barre de chocolat de 100 g contient environ 550 calories. Un morceau de chocolat permet de mieux satisfaire l’appétit pour les sucreries. Il faut grignoter régulièrement, mais avec modération. Une petite quantité constitue une bonne façon de se régaler avec modération, de préférence après les repas. Elle évite le risque de manger tout le paquet en une fois. Elle rend les dents et le poids heureux et empêche une envie permanente de sucreries. Même les enfants s’habituent à moins de sucreries. Ils connaissent des règles claires et peuvent encore se satisfaire régulièrement leurs besoins. Les humains sont des créatures d’habitudes.

Afin de mieux contrôler l’envie de sucreries, des habitudes peuvent être adoptées.

  • Prévoyez un “jour de bonbons” par semaine ou une quantité quotidienne à grignoter.
  • Pour se protéger contre la carie dentaire, prenez un chewing-gum sans sucre ou brossez- les dents après avoir mangé des friandises.
  • Ne faites pas de provisions de sucreries, vous serez seulement tenté de grignoter plus souvent.
  • Les barres de chocolat emballées individuellement sont les mieux adaptées aux amateurs de chocolat pour une manipulation mesurée.
  • Divisez le chocolat en morceaux individuels et mettez-les au frais. Sortez un morceau et laissez-le fondre très lentement dans la Vous remarquerez que le chocolat contient de nombreux arômes ne se développant dans la bouche qu’après un certain temps. En suçant lentement, vous aurez le sentiment d’avoir mangé beaucoup plus.

Il existe également des alternatives sucrées pouvant être consommées sans mauvaise conscience. Elles fournissent également à l’organisme une alimentation saine. Les alternatives appropriées concernent les fruits secs, le trail mix, les mini-biscottes au goût de noix de coco ou de chocolat, les crackers de riz sucrés ou les fruits enrobés de chocolat. D’ailleurs, à part le sucre, ils contiennent des vitamines, des minéraux et des fibres.

Une alternative plus saine aux desserts sucrés est le yaourt naturel aux fruits frais ou une cuillerée de miel, la glace maison ou le pudding fait avec peu de sucre et du lait allégé. L’appétit pour les sucreries peut également être compensé par une salade de fruits, une compote de pommes et des bananes. Le chewing-gum sans sucre constitue aussi une bonne alternative aux sucreries.

 


IMC

IMC


L'indice de masse corporelle est un indicateur utile des risques pour la santé liés à un surpoids et à un poids insuffisant. C'est une valeur qui permet d'évaluer la corpulence d'une personne. Ce calcul prend en compte à la fois la taille, et à la fois le poids.

lebootcamp

Bootcamp


C'est une méthode minceur, créée par Valérie Orsoni, pour retrouver et stabiliser le poids idéal. Elle est formée de 4 phases Detox, Attaque, Équilibre, Booster et dispose 4 piliers : la nutrition, le fitness facile, la motivation et la gestion du stress et du sommeil.