Qu’est-ce qu’une alimentation agressive ?

Tout au long de la vie, nous créons notre habitude de manger. Elle ne change que si l’approvisionnement alimentaire change ou si quelque chose dans notre corps nous dit que cette habitude nous cause plus de mal que de bien. Un régime alimentaire agressif pour notre corps peut amener le corps à ses limites pour traiter ce qui ne lui convient pas. Mais qu’est-ce qu’une alimentation agressive ?

Une alimentation agressive

Une alimentation agressive est composée d’éléments considérés par notre corps comme un envahisseur qu’il faut combattre. Elle n’est pas reconnue comme une source d’énergie et de nutriments. Pour certaines personnes, l’ingrédient nocif peut être la protéine de gluten, présente dans le blé et d’autres céréales. Pour d’autres, il peut s’agir du colorant artificiel jaune tartazine. L’alimentation agressive ne présente pas de grandes répercussions physiologiques comme dans le cas d’une allergie alimentaire. La réaction discrète de notre système immunitaire à l’invasion des aliments est caractéristique de l’allergie alimentaire dite subclinique. Une alimentation agressive présente des symptômes cachés ou subaigus de réaction allergique à certains aliments induisant une inflammation subclinique. L’allergie alimentaire subclinique est liée au déséquilibre du microbiote dans le tractus gastro-intestinal, à l’augmentation de la perméabilité intestinale et à l’activation du système immunitaire. Il est préférable d’observer nos réactions aux aliments car les changements biochimiques ultérieurs ne sont souvent pas détectés par les tests d’allergie alimentaire classiques. Au fil des ans, notre corps tend à être moins résistant face aux agressions extérieures. L’alimentation agressive a tendance à augmenter ses niveaux d’inflammation avec l’âge. Cela est lié non seulement au processus de vieillissement lui-même, mais aussi aux maladies courantes de cette phase, comme celles du système cardiovasculaire. On sait déjà que certains régimes alimentaires, tels que le poisson ou les fruits ou autres, sont bénéfiques pour le vieillissement en raison de leur potentiel anti-inflammatoire.

Les symptômes de l’allergie alimentaire

Les signes d’allergies apparaissent habituellement dans les minutes suivant l’absorption de l’aliment (et jusqu’à 2 heures après).

Leur nature et leur intensité varient d’une personne à l’autre. Ils peuvent inclure l’un ou l’autre des symptômes suivants, seuls ou en association.

Symptômes cutanés : des démangeaisons, des éruptions cutanées, des rougeurs, un gonflement des lèvres, du visage et des membres.

Symptômes respiratoires : une respiration sifflante, une sensation de gonflement de la gorge, une difficulté à respirer, une sensation d’étouffement.

 Symptômes digestifs : des crampes abdominales, de la diarrhée, des coliques, des nausées et des vomissements. S’il s’agit des seuls symptômes détectés, il est rare que la cause soit une allergie alimentaire.

Symptômes cardiovasculaires : une pâleur, un pouls faible, des étourdissements, une perte de conscience.

Ce qu’est la réaction allergique ?

Lorsqu’il fonctionne adéquatement, le système immunitaire détecte un virus, par exemple, et produit des anticorps, les immunoglobulines pour le combattre. Dans le cas d’une personne allergique à une alimentation agressive, le système immunitaire réagit de façon inappropriée : il attaque un aliment, croyant qu’il s’agit d’un agresseur à éliminer. Cette attaque provoque des dommages, et les effets sur le corps sont multiples : des démangeaisons, des rougeurs sur la peau, une production de mucus, etc. Ces réactions résultent de la libération de plusieurs substances pro-inflammatoires : de l’histamine, des prostaglandines et des leucotriènes. Précisons que le système immunitaire ne réagit pas contre toutes les composantes d’un aliment, mais seulement contre une ou quelques substances. Il s’agit toujours d’une protéine; il est impossible d’être allergique à un sucre ou à un gras.

Précautions pour éviter l’allergie

Pour nettoyer le régime alimentaire des agents nocifs, vous pouvez commencer par remplacer les aliments transformés et ultra-transformés, c’est-à-dire les aliments industrialisés prêts à l’emploi ou pré-préparés, remplis d’additifs synthétiques par des aliments naturels qui sont sortis de la nature directement dans votre assiette, avec une intervention minimale. Comme le propose notre pyramide alimentaire brésilienne actuelle, notre régime alimentaire devrait être principalement composé d’aliments frais, qui offrent les précieux nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, tels que les vitamines, les minéraux, les fibres et les antioxydants. Le régime méditerranéen, par exemple, répond à ces exigences. Il est composé de légumes, de fruits, de noix, de céréales de qualité, d’huile d’olive et de poisson, riche en polyphénols, en fibres, en antioxydants, en magnésium et en graisses protectrices du système immunitaire et cardiovasculaire. Nous parlerons plus en détail de ce régime dans le prochain article. Et la meilleure nouvelle : ce régime apporte des bienfaits à tout moment de la vie où il est adopté. Il est toujours temps de repenser nos choix.


IMC

IMC


L'indice de masse corporelle est un indicateur utile des risques pour la santé liés à un surpoids et à un poids insuffisant. C'est une valeur qui permet d'évaluer la corpulence d'une personne. Ce calcul prend en compte à la fois la taille, et à la fois le poids.

lebootcamp

Bootcamp


C'est une méthode minceur, créée par Valérie Orsoni, pour retrouver et stabiliser le poids idéal. Elle est formée de 4 phases Detox, Attaque, Équilibre, Booster et dispose 4 piliers : la nutrition, le fitness facile, la motivation et la gestion du stress et du sommeil.