Sport et collation : le surpoids chez les enfants

Après le sport, les parents préparent ou achètent une collation pour tenir leurs enfants prêts. Mais il n’est pas rare que ces cadeaux soient pleins de sucre. Conséquence : malgré le sport, les enfants peuvent devenir en surpoids. Le fils et la fille rentrent à la maison rayonnants après un match de football épuisant ou une activité physique et courent fièrement vers leurs parents au bord du terrain. Les parents se tournent alors souvent instinctivement vers la barre de chocolat et les jus de fruits industriels. L’enfant a soif après tout et a besoin de beaucoup d’énergie en ce moment ! Mais ces en-cas et désaltérants ne sont pas rarement pleins de sucres et de matières grasses, de sorte que l’effet positif du sport peut basculer dans le sens inverse : Comme l’a montré une nouvelle étude, les enfants qui prennent des snacks après la pratique sportive consomment plus de calories qu’ils n’en ont dépensées.

Les collations sucrées détruisent l’effet du sport chez les enfants

Dans l’étude, qui a été menée à l’Université Brigham Young à Provo, les enfants brûlaient en moyenne 170 calories par jeu tandis que leurs collations en contenaient en moyenne 213. En outre, près de 90 % de ces snacks contenaient beaucoup de sucres après le match, soit une moyenne de 26,4 grammes de sucre par portion, ce qui est supérieur à l’apport en sucre recommandé, qui est de 25 grammes. Ainsi, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que les bonnes intentions des parents détruisent plutôt au lieu d’améliorer la santé des petits sportifs. Après leur évaluation, les scientifiques américains sous la direction du professeur Lori Spruance ont observé les habitudes alimentaires des joueurs de football, de baseball et de softball, tous en 3ème et 4ème année. Au total, ils ont étudié le déroulement de 189 jeux. Les chercheurs ont suivi l’état physique des joueurs ainsi que l’apport calorique des en-cas immédiatement après le match. Le sport aide chaque enfant à rester en forme et en bonne santé.  Cependant, les avantages de l’activité physique sont moindres voire inexistants sans l’équilibre de l’alimentation.

Selon l’étude, certains enfants ne sont sur le terrain de jeu que pendant une courte période

Une partie du problème, à savoir que les enfants ont brûlé moins de calories qu’ils n’en ont consommé comme en-cas, est cependant également due au manque de pratique physique du jeu lui-même sur le terrain. Car selon l’étude, les enfants n’étaient en moyenne que 27 minutes actifs par jeu. C’est beaucoup moins que ce qu’ils devraient être. La recommandation actuelle est que les enfants de 5 ans doivent être physiquement actifs pendant au moins 60 minutes par jour, selon l’étude, dont les résultats ont été publiés sur un site web connu. Sur la base de ces informations, la quantité de l’activité ne justifie tout simplement pas le fait de manger pleins de biscuits ni de boissons sucrées. “Nous n’allons pas édulcorer les enfants quand ils auront fini de jouer”, a résumé Lori Spruance. L’entraînement à intervalles courts avec des changements rapides et des pauses convient également aux enfants. Elle a un effet positif notamment sur l’apprentissage, selon une étude néo-zélandaise.

Les Collations particulièrement désavantageuses pour les Enfants

Les parents aimeraient récompenser leurs petits avec un goûter amusant après l’école ou la danse. Seulement, cela vire à une mal nutrition augmentant généralement l’obésité et le risque de surpoids. Malheureusement ces “récompenses” consistent souvent en une collation comprenant des aliments sucrés, des beignets, des petits gâteaux, des chips ou d’autres produits contenant beaucoup de glucides. Et ce n’est même pas le facteur très calorique et très sucré consommé dans la plupart des jeux. Les taux d’adiposité chez les enfants sont plus élevés que jamais et ne font que croître. Le déséquilibre, plus de calories à manger que brûlées, alimente le problème croissant de poids chez les enfants. Les parents ont probablement les meilleures intentions avec ces repas après le jeu. La consommation d’une trop grande quantité de calories peut rendre nul les bienfaits de la pratique physique et annuler l’énergie reçue. Il souligne également le fait que nous inculquons une mauvaise éducation alimentaire aux gamins après l’activité sportive. Ce comportement alimentaire peut rester jusqu’à l’âge adulte voire toute leur vie. De nos jours, de plus en plus d’enfants et de jeunes souffrent d’obésité. Aussi, devons-nous leur apprendre à adopter une alimentation équilibrée et une bonne nutrition avant midi pour limiter le risque grandissant de surpoids. La réponse à leur demande de goûter doit également être en faveur de leur santé.  

L’eau, les fruits et le lait comme alternatives saines

Ce dont votre enfant a le plus besoin après une pratique sportive, c’est une bonne hydratation. Il serait dommage de recevoir la nouvelle génération en sueur après avoir fait un “travail” en réception. Il existe également de nombreuses alternatives, toutes délicieuses et saines. Il existe des alternatives simples : Si les enfants font du sport, nous leur recommandons de faire le choix sain en buvant de l’eau, en mangeant des fruits, des produits laitiers et une source saine de protéines. Ou demandez simplement d’abord si l’enfant a faim.


IMC

IMC


L'indice de masse corporelle est un indicateur utile des risques pour la santé liés à un surpoids et à un poids insuffisant. C'est une valeur qui permet d'évaluer la corpulence d'une personne. Ce calcul prend en compte à la fois la taille, et à la fois le poids.

lebootcamp

Bootcamp


C'est une méthode minceur, créée par Valérie Orsoni, pour retrouver et stabiliser le poids idéal. Elle est formée de 4 phases Detox, Attaque, Équilibre, Booster et dispose 4 piliers : la nutrition, le fitness facile, la motivation et la gestion du stress et du sommeil.