4 choses à savoir sur la liposuccion

4 choses à savoir sur la liposuccion

La liposuccion est une chirurgie esthétique très en vogue à laquelle s’adonnent beaucoup de célébrités ou de personnages publics afin d’avoir des corps plus harmonieux et plus attrayants. Elle est souvent indiquée pour éliminer les bourrelets têtus au niveau du ventre, de l’intérieur des cuisses et aussi de la hanche. Voici les quatre choses à savoir sur cette opération.

Qui peut faire la liposuccion ?

La liposuccion, encore appelée la lipoaspiration ou la liposculpture, est une intervention chirurgicale qui a pour but de procéder à l’extraction de la masse graisseuse supplémentaire du patient par une aspiration à l’aide de canules insérées dans sa peau. Cette méthode innovante fut élaborée par le chirurgien français Yves Gérard Illouz. Le maniement de la graisse sous-cutanée doit être fait tout en douceur afin de parer les ondulations qui ne sont pas esthétiques. Il est important de souligner que l’opération de la liposuccion ne laisse quasiment pas de taches ou de cicatrices disgracieuses, si ce n’est de très légères qui finissent par se dissiper avec le temps.

Contrairement aux idées reçues, cette chirurgie n’est pas uniquement destinée aux femmes. Elle peut également être pratiquée sur les hommes. Il ne faut pas aussi croire que la liposuccion permet de maigrir. Elle vous aide juste à ôter des cellules graisseuses localisées qui sont rétives aux régimes. Accessoirement, elle est utilisée en cas d’inefficacité des techniques d’amincissement habituelles chez des personnes présentant des surplus de graisses avec une peau suffisamment résistante. Elle n’est donc pas la méthode à recommander comme un soin principal lorsque l’on souffre d’obésité ou d’un embonpoint généralisé et que l’on désire perdre du poids.

Quel est le médecin indiqué pour pratiquer une liposuccion ?

La liposuccion est une opération chirurgicale à part entière et elle doit, par conséquent, être réalisée par un médecin ayant la qualification requise. Il est aussi essentiel que ce professionnel de santé vous inspire confiance. Ce sentiment de sécurité est l’indicateur indubitable qui vous rassure sur le fait que le médecin saura dissiper vos craintes et répondre à vos préoccupations à la suite de l’opération. En réalité, seuls les chirurgiens-plasticiens sont habilités à effectuer ce type d’opération. Au cours de la première consultation avec ce professionnel, il évaluera votre demande. Le cas échéant, il pratiquera un examen poussé à l’aide de radios et de photos. À l’issue de cet examen, il vous proposera deux documents écrits.

Le premier est un devis qui contiendra les qualifications professionnelles du praticien, le lieu de l’intervention, son prix et les indications essentielles par rapport à son assurance professionnelle. Le second document a pour objet le consentement intégral du patient. Ledit document doit décliner les informations sur le type d’opération, le type d’anesthésie à utiliser, les risques et le résultat à atteindre. Il n’existe pas un nombre de visites exactes à respecter avant l’intervention. Toutefois, des rencontres sont obligatoires comme la toute première avec le chirurgien et une autre avec l’anesthésiste qui doit se faire un mois et ensuite une semaine avant l’intervention. Cependant, un délai rigoureux de 15 jours de réflexion doit être observé entre la dernière consultation médicale et l’opération de liposuccion. Une consultation post-opératoire est aussi vivement recommandée 7 jours après l’action.

Liposuccion : comment se déroule l’opération ?

L’intervention est généralement une chirurgie ambulatoire. Le patient est emmené dans un bloc opératoire où l’y attend une équipe prête à agir. Souvent, la durée de l’intervention varie entre une demi-heure et deux heures, en fonction de la masse de tissus graisseux à évacuer. L’opération s’effectue généralement sous anesthésie intégrale. Toutefois, une anesthésie locale peut être faite pour des retouches ou des opérations localisées telles que celles au niveau de l’intérieur des genoux. La consultation de l’anesthésiste doit se faire au plus tard 48 h avant l’intervention. Une fois l’opération effectuée, le patient est conduit dans une chambre pour la phase d’éveil. Il y reste sous surveillance pendant quelques heures, le temps de reprendre des forces. Après cette période, il sera en mesure de mettre un panty. Son port est d’ailleurs obligatoire de jour comme de nuit pendant 3 à 4 semaines après l’action.

Liposuccion : quel est le suivi post-opératoire ?

La durée du séjour à l’hôpital après l’opération est généralement de 24 h. Pendant ce temps, le patient reçoit une perfusion constituée de calmants et d’antalgiques pour apaiser les douleurs éventuelles et améliorer son bien-être. En effet, les douleurs ressenties après la liposuccion sont assimilables à des courbatures prégnantes lors de la première semaine. La partie où l’aspiration a été pratiquée devient très enflée et les bleus peuvent mettre 2 à 3 semaines avant de disparaître. Dès la sortie de l’établissement hospitalier, le patient peut se déplacer aisément, mais avec une certaine gêne. Toutefois, une semaine de convalescence est suggérée par les médecins.


IMC

IMC


L'indice de masse corporelle est un indicateur utile des risques pour la santé liés à un surpoids et à un poids insuffisant. C'est une valeur qui permet d'évaluer la corpulence d'une personne. Ce calcul prend en compte à la fois la taille, et à la fois le poids.

lebootcamp

Bootcamp


C'est une méthode minceur, créée par Valérie Orsoni, pour retrouver et stabiliser le poids idéal. Elle est formée de 4 phases Detox, Attaque, Équilibre, Booster et dispose 4 piliers : la nutrition, le fitness facile, la motivation et la gestion du stress et du sommeil.